Accueil / Exercice Professionnel / Systèmes d'information / Territoire Soins Numérique

Territoire de Soins Numérique (TSN)

territoire de soins numérique (tsn) et pascaline
Territoire de Soins Numérique (TSN)
Lancé dans le cadre des investissements d’avenir, le programme « Territoire de Soins Numérique » (TSN) vise à faire émerger, dans cinq régions pilotes, des organisations innovantes de prise en charge de patients, renforcées par un bouquet de services intégrés et utilisés au quotidien par les professionnels de santé et les patients. L’objectif étant de tirer tous les bénéfices des nouvelles technologies de l’information et de la communication (TIC) pour aider le patient à s’orienter dans le système de santé et renforcer la coordination entre les professionnels de santé, et ce dans un souci constant de sécurité et de confidentialité.


Les cinq régions pilotes sont : l’Aquitaine, la Bourgogne, l’Ile-de-France, l’Océan indien et
la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Les outils et les organisations mis en place sont conçus dans une logique de pérennisation
et de déploiement au-delà de ces cinq régions après 2017.
PASCALINE

Le projet TSN de la région Auvergne-Rhône-Alpes, intitulé PASCALINE (PArcours de Santé Coordonné et Accès à L'Innovation NumériquE), vise à repenser l’organisation du parcours de santé et la relation patient/soignant dans le but de permettre au patient de devenir progressivement acteur de sa prise en charge et plus généralement de sa santé.

Ce projet est composé de huit projets innovants qui ont vocation à être expérimentés sur une partie du territoire rhônalpin d’ici 2017.

L'URPS Médecins Auvergne-Rhône-Alpes est à l'initiative de trois projets dans le cadre du projet PASCALINE :
  • Le projet « Objets Connectés »,
  • Le projet « Carnet de Vaccination Électronique »,
  • Le projet « Réseau Social Professionnel ».

Les projets ont débuté dès mars 2015 en étroite collaboration avec d’autres URPS :

URPS Médecins AuRA

La mise en œuvre des innovations que propose PASCALINE ne pourra être effective que si la réflexion est ancrée dans les réalités, les contraintes et les enjeux des professionnels sur le terrain. La réussite des projets dépend en grande partie de leur cohérence avec la pratique quotidienne de chaque profession libérale.

objets connectés

Projet à l'initiative et porté par l'URPS Médecins AuRA, en collaboration avec les URPS Infirmiers, Kinés et Pharmaciens d'Auvergne-Rhône-Alpes.

Le projet « Objets Connectés », encore appelé « Quantified Self » intervient dans un contexte de réflexion générale mené par de nombreux acteurs sur les liens entre le numérique et la santé et les différentes voies de leurs interactions possibles. Les objets connectés occupent une place importante au sein de ces réflexions.

  • Expérimentation : appel à participation !
Le dispositif sera expérimenté sur une partie du territoire rhônalpin à partir de mai 2016 et jusqu’à mars 2017.
Cette expérimentation est co-construite avec les professionnels de santé des différentes URPS et a pour ambition de :
  • Favoriser l’usage des objets connectés dans les pratiques professionnelles
  • Identifier l’organisation optimale nécessaire au bon usage des objets connectés
  • Evaluer au cours d’une étude dédiée les modifications de pratiques induites par l’usage des objets connectés
  • Analyser les freins et les leviers de la diffusion de ces objets dans la relation professionnels de santé-patient.
Elle sera menée sur la base de deux cas de prise en charge :
  • Les patients atteints d’insuffisance cardiaque
  • Les patients inscrits dans une démarche préventive non centrée sur des soins spécifique

Trois types d’objets sont retenus pour l’expérimentation: les balances, les tensiomètres, les traceurs d’activité.

L’expérimentation a pour objectif d’évaluer les usages de dispositifs innovants dans les pratiques des professionnels de santé selon les critères suivants :
- Aide au diagnostic et au suivi des patients
- Coordination des soins entre médecins libéraux et professionnels de santé
- Education thérapeutique du patient et le suivi du traitement.

Elle sera enrichie à partir des retours de terrain des professionnels de santé et permettra d’identifier les freins et les leviers nécessaires à la pérennisation du dispositif et à sa généralisation sur le territoire national après mars 2017.

Le dispositif vous intéresse et vous souhaitez intégrer le projet ?

L’URPS Médecins AuRa recherche des professionnels de santé de toute spécialité à même de tester, sur le terrain, ce nouveau dispositif.
Si vous êtes intéressé(e), et si vous faites partie du territoire proposé à l'expérimentation et/ou si vos patients résident sur le territoire, vous pouvez vous inscrire dès maintenant ou demander des informations complémentaires par mail à :   qswp4@urps-med-ra.fr

Comment accéder au service ?

  • Réunion de lancement du projet
La réunion de lancement officiel du projet a eu lieu dans les locaux de l'URPS Médecins AuRa le 24 mars 2016 en présence de 80 professionnels de santé issus des différentes URPS impliquées et des institutionnels sur le projet.
Véritable succès, elle a été l’occasion de présenter le projet, d’échanger au cours d’une séance de questions/réponses avec l’assemblée et de faire une démonstration de l’outil en temps réel.
URPS Médecins AuRA
  • Appel d'offres
Un appel d’offres, portant sur la fourniture d’objets connectés et d’une plateforme de collecte des données permettant la réalisation de l'expérimentation, a été lancé le 19 octobre 2015. L’URPS Médecins RA a contractualisé le marché avec le groupement retenu pour la réalisation du dispositif.


Ce groupement est constitué des quatre industriels suivants : Gfi Informatique (société française d’informatique), IDS (hébergeur agréé de données de santé), P2Link (éditeur de la solution logicielle proposée pour la plateforme de collecte des données) et Qualcomm (fournisseur des objets connectés).

  • En savoir plus

Pour agrandir l'image

carnet de vaccination électronique

Projet à l'initiative et porté par l'URPS Médecins AuRA, en collaboration avec les URPS Infirmiers, Pharmaciens et Sages-femmes d'Auvergne Rhône-Alpes.

  • Objectifs

Le carnet de vaccination électronique aura vocation à :

- remplacer le carnet papier sur l’ensemble du territoire d’expérimentation de PASCALINE ;
- permettre un suivi précis de l’état vaccinal de l’individu selon son âge, son sexe, son état de santé, son entourage, ses conditions de vie ou de travail ;
- optimiser la couverture vaccinale : diminuer les risques de sur - ou de sous – vaccination ;
- permettre le respect des bonnes pratiques vaccinales et calculer les rattrapages vaccinaux ;
- Conserver l’historique vaccinal
des usagers tout au long de leur vie ;
- Alerter les usagers sur les vaccins à réaliser
(nouveaux vaccins ou rappels vaccinaux) ;
- Unifier les données recueillies dans des contextes différents (médecine libérale, pharmacie d’officine, centre de vaccination, hôpital) ;
- Analyser en « temps réel » la couverture vaccinale et les données de pharmacovigilance ;
- Rendre accessibles les informations vaccinales aux patients ainsi qu’à tous les professionnels de santé.

  • Expérimentation : appel à participation !

À partir de la solution standard éditée par Syadem, cette expérimentation vise à :

  • Enrichir l’outil à partir des retours de terrain des professionnels de santé ;
  • Identifier les freins et les leviers à la pérennisation de l’outil et à sa généralisation sur le territoire national après mars 2017.

Envie de rejoindre le projet ?

L’URPS Médecins AuRA recherche des professionnels de santé (médecins généralistes, pédiatres, pharmaciens, infirmiers, sages-femmes) à même de tester, sur le terrain, ce nouveau carnet de vaccination.
Si vous êtes intéressé(e), et si vous faites partie du territoire proposé à l'expérimentation, vous pouvez vous inscrire dès maintenant ou demander des informations complémentaires par mail à : cvewp5@urps-med-ra.fr

Comment accéder au service ?

  • Réunion de lancement du projet

La réunion de lancement officiel du projet a eu lieu dans les locaux de l'URPS Médecins RA le 15 décembre 2015 en présence de professionnels de santé des différentes URPS impliquées sur le projet, de représentants de la métropole du Grand Lyon, de l’ARS Rhône-Alpes, du GCS SISRA, et du groupement d’industriels retenu.

  • Appel d'offres

Un appel d’offres, portant sur la mise en place d’un carnet de vaccination électronique intelligent et partagé, a été lancé le 11 août 2015. L’URPS Médecins AuRA a contractualisé le marché avec le groupement retenu pour la réalisation de la solution : Gfi Informatique (société française d’informatique), IDS (hébergeur agréé de données de santé) et Syadem (éditeur de la solution logicielle).

réseau social des professionnels de santé (rsps)

Projet à l'initiative et porté par l'URPS Médecins AuRA, en collaboration avec les URPS Biologistes, Infirmiers, Kinés, Pharmaciens, Pédicures-podologues et Orthophonistes d'Auvergne-Rhône-Alpes.

  • Objectifs

Le réseau social des professionnels de santé, conçu par des professionnels de santé et pour des professionnels de santé, a vocation à :

  • Promouvoir et faciliter la coopération entre les professionnels de santé ;
  • Structurer la coordination entre les professionnels de santé ;
  • Développer les échanges sur des thématiques professionnelles ou sur des cas complexes, et ainsi répondre de façon efficiente aux besoins de la population ;
  • Favoriser la structuration du réseau professionnel libéral ;
  • Améliorer et faciliter le travail au quotidien des professionnels de santé grâce à une palette d’outils tels que: une base de ressources actualisées ; des outils de formation ; un annuaire professionnel actualisé…

Le Collectif interassociatif sur la santé (CISS) de la région Rhône-Alpes a également été sollicité sur ce projet afin de définir la juste place du patient au sein du dispositif.

  • Expérimentation : appel à participation ouvert !

Le réseau social est expérimenté sur une partie du territoire rhônalpin de mai 2016 jusqu’à mars 2017. Cette expérimentation est organisée autour de deux cas d’usage :

  • La chirurgie ambulatoire et le retour à domicile : L’objectif de l’utilisation du réseau social dans ce cas d’usage est de permettre un retour anticipé et facilité du patient à domicile après une intervention chirurgicale par une meilleure anticipation des actions de prise en charge après l’intervention et la définition au plus tôt d’une équipe de soins voire d’une équipe médico-sociale pour l’accompagner lors de son retour à domicile.
  • L’ECIP (Echange et Coordination Inter-Professionnels) asynchrone :
    - L’ECIP  asynchrone est une alternative, proposée par les médecins libéraux, à la RCP (Réunion de Concertation Pluridisciplinaire) classique. Ici, le terme d’ECIP est utilisé en lieu et place de la RCP, au sens où le réseau social permet de s’affranchir de réunions pour mener les débats sur la situation du patient et au sens où ces débats peuvent alors être menés de façon asynchrone.
    - L’objectif de l’utilisation du réseau social dans ce cas d’usage est de trouver la meilleure prise en charge possible pour le patient grâce à une coopération facilitée entre les professionnels de santé, notamment concernant les échanges nécessaires pour aboutir à la décision de prise en charge. Les motifs de recours à l’ECIP peuvent être très variés (orientation thérapeutique à domicile et son observance, kinésithérapie, éducation thérapeutique, mise sous tutelle ou curatelle…).

Vous êtes professionnel de santé et vous faites partie du territoire proposé à l'expérimentation, ou vous prenez en charge des patients de ce territoire,


vous pouvez vous inscrire pour participer à l'expérimentation :


par mail à : rspwp8@urps-med-ra.fr.

Cette expérimentation vise à :

  • Enrichir l’outil à partir des retours de terrain des professionnels de santé ;
  • Identifier les freins et les leviers à la pérennisation de l’outil et à sa généralisation sur le territoire national après mars 2017.

Comment accéder au service ?

  • Historique du projet

    • Réunion de lancement du projet

La réunion de lancement officiel du projet a eu lieu dans les locaux de l'URPS Médecins-AuRa le 24 mars 2016 en présence de 80 personnes dont des professionnels de santé issus des différentes URPS impliquées sur le projet et des institutionnels. Véritable succès, elle a été l’occasion de présenter le projet, d’échanger au cours d’une séance de questions-réponses avec l’assemblée et de faire une démonstration de l’outil réseau social.

URPS Médecins AuRA

Un appel d’offres, portant sur la mise en place d’un portail réseau social professionnel pour la promotion de la coopération territoriale de santé entre les professionnels de santé, a été lancé le 23 novembre 2015. L’URPS Médecins-AuRa a contractualisé le marché avec le groupement retenu pour la réalisation de la solution.

Ce groupement est constitué des quatre industriels suivants : Atos (Leader français et européen des services digitaux), Grita (hébergeur agréé de données de santé), E-Synaps (éditeur de la solution logicielle proposée pour le réseau social) et Enovacom (Editeur de logiciel spécialisé dans la facilitation des échanges et le partage des données patients).

participation des professionnels de santé libéraux

Actions de participation :

  • Un travail collaboratif va être mené sur la base d’enquêtes et de recueils de témoignages afin de construire une démarche qui s’inscrive au plus près des réalités du terrain. Les résultats de ces travaux viendront enrichir les premières trames des projets.

Voici un court questionnaire en ligne.

Merci par avance pour votre participation.

Questionnaire en ligne

  • Carnet de vaccination électronique : envie de rejoindre le projet ?

    L’URPS Médecins AuRA recherche des professionnels de santé (médecins généralistes, pédiatres, pharmaciens, infirmiers, sages-femmes) à même de tester, sur le terrain, ce nouveau carnet de vaccination.
    Si vous êtes intéressé(e), et si vous faites partie du territoire proposé à l'expérimentation, vous pouvez vous inscrire dès maintenant ou demander des informations complémentaires par mail à : cvewp5@urps-med-ra.fr

  • Objets connectés : le dispositif vous intéresse et vous souhaitez intégrer le projet ?

    L’URPS Médecins AuRa recherche des professionnels de santé de toute spécialité à même de tester, sur le terrain, ce nouveau dispositif.
    Si vous êtes intéressé(e), et si vous faites partie du territoire proposé à l'expérimentation et/ou si vos patients résident sur le territoire, vous pouvez vous inscrire dès maintenant ou demander des informations complémentaires par mail à : qswp4@urps-med-ra.fr
  • Le réseau social professionnel vous intéresse et vous souhaitez intégrer le projet ?

    L’URPS Médecins AuRa recherche des professionnels de santé (médecins généralistes, chirurgiens, pharmaciens, infirmiers, kinésithérapeutes, biologistes) à même de tester, sur le terrain, ce nouveau réseau social.
    Si vous êtes intéressé(e), et si vous faites partie du territoire proposé à l'expérimentation et/ou si certains de vos patients résident sur le territoire, vous pouvez vous inscrire dès maintenant ou demander des informations complémentaires par mail à : rspwp8@urps-med-ra.fr


Accompagnement à l'expérimentation :

Les objets connectés et le réseau social professionnel seront prochainement mis à disposition des professionnels de santé volontaires et intéressés du territoire PASCALINE.

De façon à accompagner ces professionnels à l’utilisation des outils déployés et à la réalisation des tâches administratives, l’URPS Médecins Auvergne Rhône-Alpes souhaitent leur mettre à disposition des ressources dédiées.

Un appel d'offres a été lancé le 22 avril 2016. Les réponses sont attendus pour le 23 mai 2016 à 12h.


Calendrier de travail :

  • À partir du premier trimestre 2016 : déploiement de l'expérimentation. Lancement prévu des premiers projets stabilisés sur le territoire Pascaline début 2016.
  • Deuxième semestre 2016, un événement ouvert à tous et ayant une résonnance nationale sur ces sujets, devrait être organisée avec une table ronde conviant des spécialistes de la question pour allier technique et pensée.
pascaline : les autres projets en rhône-alpes

En complément des projets portés par l'URPS Médecins RA, d'autres projets sont développés par d'autres structures : l’ARS Rhône-Alpes, le Conseil Départemental de l’Isère (38), le Cluster i-Care, le CISS-RA et le GCS SISRA.

  • Parcours du patient - plateforme territoriale (piloté par l’ARS Rhône-Alpes)

Les objectifs :
- Mettre à disposition des professionnels une organisation coordonnée, lisible et pilotée, pour gérer les patients en situation de prise en charge complexe, dans une logique de parcours ;
- Développer des services innovants s’appuyant sur des outils communicants, simples et rapides et utilisant les technologies du numérique ;
- Développer des services accessibles en mobilité, à l’ergonomie adaptée ;
- Maintien à domicile (piloté par le Conseil Départemental de l’Isère) ;
- Développer la prévention, réduire les ruptures dans les parcours, favoriser les prises en charge à domicile des personnes en perte d’autonomie et/ou porteuses de pathologies chroniques ;
- Défragmenter et décloisonner les réponses apportées au patient à domicile ;
- Mettre en œuvre et évaluer des dispositifs d’information, de prévention, de télésuivi ;
- Proposer une solution technique et juridique permettant aux données produites au domicile d’être mises à disposition des professionnels de santé et/ou des patients.

  • Pépinière de projets innovants (piloté par le Cluster i-Care)

Les objectifs :
- Identifier, accompagner, expérimenter et évaluer des initiatives particulièrement innovantes et prometteuses mais dont l’intégration dans le corps du projet de territoire serait délicate à leur stade de maturité ;
- Favoriser le développement économique des entreprises impliquées, au travers d’un modèle de co-développement public/privé, et selon les principes de Living Lab.

  • Patients acteurs (piloté par le CISS RA)

Les objectifs :
- Permettre aux usagers de la santé en situation complexe d’être acteurs dans la construction de leur parcours de santé ;
- Permettre aux acteurs du système de santé de mieux connaître les besoins et attentes des usagers, afin d’être en mesure d’améliorer les propositions de parcours qui leur sont faites.

  • Réingénierie et packaging du Système d’Information de santé (piloté par le GCS SISRA)

Les objectifs :

- Disposer d’une solution technique packagée portée par un industriel, facilement diffusable et valider un cofinancement par l’industriel.

territoire concerné par l'expérimentation pascaline

À partir de janvier 2016 et jusqu’en mars 2017, le projet PASCALINE sera expérimenté sur une partie du territoire qui s’étend sur 27 communes allant de l’Est lyonnais jusqu’à la ville de Bourgoin-Jallieu en Isère.
Ce territoire  :

  • Couvre des zones urbaines, périphériques et rurales.
  • Représente un bassin de population de près de 235 000 habitants.
  • Concerne plus de 20 000 professionnels du sanitaire et du médico-social des secteurs libéraux et hospitaliers, dont près de 1 300 professionnels de santé libéraux.

 

Agrandir l'image


Ce territoire couvre les communes de : Badinières, Bourgoin-Jallieu, Bron, Chèzeneuve, Crachier, Domarin, Eclose, Four, La Verpillière, Les Éparres, L'Isle-d'Abeau, Maubec, Meyrié, Nivolas-Vermelle, Ruy, Saint-Alban-de-Roche, Saint-Bonnet-de-Mure, Saint-Laurent-de-Mure, Saint-Priest, Saint-Quentin-Fallavier, Saint-Savin, Satolas-et-Bonce, Sérézin-de-la-Tour, Succieu, Vaulx-Milieu, Villefontaine ainsi que certains quartiers de l‘Est des 3ème et 8ème  arrondissements de Lyon.

Rubrique mise à jour le 7 novembre 2017