Accueil / Exercice Professionnel / Maître de stage universitaire

Praticien agréé maître de stage

Devenir praticien agréé maître de stage des universités... une nécessité pour la profession !

Mais aussi pour vous la possibilité d'avoir un contact régulier avec de jeunes médecins qui seront de futurs remplaçants ou associés, afin de donner envie aux nouvelles générations d'exercer en libéral.

L'URPS Médecins AuRA participe, conjointement avec l'ARS et les facultés de médecine, au développement de cette activité auprès des médecins libéraux.

en médecine générale

C’est une tâche reconnue et rémunérée. Le cabinet médical devient un lieu d’enseignement universitaire.

Les stages sont généralement répartis pour un même étudiant auprès de deux ou trois maîtres de stage

C’est l’étudiant qui choisit son lieu de stage, mais c’est le maître de stage qui organise les périodes d’accueil de l’étudiant dans son cabinet et son emploi du temps, en collaboration avec le département de médecine générale de la faculté concernée. L’étudiant s’adaptera donc à vos contraintes (congés par exemple) et non l’inverse.
L’organisation pratique de ces stages peut être différente selon les facultés et peut parfois être adaptée en fonction de l’éloignement des lieux de stages de l’Université.

Le maître de stage devra prévenir sa compagnie d’assurance (pas de frais supplémentaire).

Conditions à remplir
Les principales conditions sont :
  • justifier d’au moins trois années d’exercice en médecine générale pour la maîtrise de stage au cours du 3e cycle des études médicales ou d’au moins une année pour la maîtrise de stage au cours du  2e cycle des études médicales ;
  • avoir une activité professionnelle orientée préférentiellement vers le premier recours ;
  • attester d’une formation médicale continue régulière.
Formalités administratives
Vous devez être habilité par le Département de médecine générale de la Faculté. Pour cela, il faut :
  • faire une demande d’agrément en adressant une lettre de motivation et les attestations de participation à une FMC régulière depuis trois ans ;
  • s’engager à suivre une formation avant l'accueil de stagiaires et à participer à des rencontres pédagogiques.

Après avis du Conseil de l’Ordre des médecins, le dossier est examiné et le doyen prononce l’agrément.
Le médecin s’engage à minima pour un an. L'agrément est délivré pour cinq ans.

Formations pédagogiques à suivre
  • Une formation initiale (1er module) est obligatoire avant d’accueillir un stagiaire.
    Ces formations sont assurées par le Département de Médecine Générale de la faculté choisie ou par le Collège National des Généralistes Enseignants (CNGE).
    Cette formation initiale est de deux jours. Elle porte sur la connaissance de l’enseignement (2e et 3e cycle) et l’organisation pratique des stages au sein du cabinet médical. 
    Elle est suivie d’une formation à l’accueil d’externes (deux jours également).
  • Des formations complémentaires sont ensuite proposées pour l’accueil d’internes (modules de formation à la supervision directe et indirecte) et l’accueil de SASPAS.
    Ces formations sont prises en charge actuellement dans le cadre de la formation professionnelle continue.
  • Des rencontres pédagogiques sont également proposées régulièrement par le département de médecine générale de l’Université ou par le Collège National des Généralistes Enseignants (CNGE).
    Le maître de stage s’engage à participer à au moins une formation par an. Cette participation est nécessaire pour le renouvellement de l’agrément.
Organisation pratique d'accueil d'externes et/ou d'internes en médecine générale
  • Stage d'accueil d'externes en médecine générale
Chaque étudiant en médecine doit effectuer un stage d’initiation à la médecine générale (stage obligatoire).

Durée du stage : six semaines temps plein.

Les objectifs principaux sont :
-  appréhender les conditions d’exercice de la médecine générale en ambulatoire pour tous les futurs médecins ;
- comprendre le raisonnement médical ;
- permettre un choix éclairé à l’issue du second cycle.

En règle générale, le stage au cabinet médical a lieu sur une à deux journées par semaine. Mais, cela peut-être quatre journées de suite si l’éloignement à la faculté le justifie.

Le maître de stage procède à  l’évaluation de l’étudiant à l’issue du stage.

  • Stage ambulatoire de niveau 1

L’interne de médecine générale doit valider au minimum un semestre en ambulatoire auprès de praticiens généralistes agréés maîtres de stage sur les six semestres validant son Diplôme d’Études Supérieures (DES).
Durée du stage : six mois (en réalité 23 semaines, compte tenu des congés).

Ce stage comporte :
- une phase d’observation ;
- une phase de supervision directe par le maître de stage ;
- une phase d’autonomie avec supervision indirecte par le maître de stage.

Le maître de stage accueille généralement l’interne deux jours par semaine.

Le maître de stage doit permettre la mise en autonomie progressive de l’interne. Des rencontres pédagogiques sont organisées avec l’équipe enseignante.

  • Stage ambulatoire de niveau 2, dit Stage Ambulatoire en Soins Primaires en Autonomie Supervisée (SASPAS)

Ce stage peut être réalisé au cours du 5e ou 6e semestre de l’internat. Il n’est pas obligatoire en ambulatoire.

L’interne exerce alors des fonctions de prévention, diagnostic et soins, par délégation sous la responsabilité et la supervision du maître de stage.

L’interne est progressivement autonome.

Rémunérations du maître de stage

La rémunération du maître de stage varie selon le niveau de stage :

  • Stage de 2e cycle pour les externes :
    900 € par étudiant externe pour les six semaines (répartis au prorata entre les deux ou trois médecins généralistes). 

  • Stage du 3e cycle niveau 1
    3 600 € par étudiant externe pour le semestre (répartis au prorata entre les deux ou trois médecins généralistes). 

  • Stage du 3e cycle SASPAS
    3 600 € par étudiant externe pour le semestre (répartis au prorata entre les trois médecins généralistes).  Vous pourrez avoir une rémunération complémentaire liée aux actes effectués par le stagiaire en autonomie et qu’il vous reversera.
Documents utiles
Contacts en Rhône-Alpes
En médecine de spécialité (hors médecine générale)

La Loi Hôpital Patients Santé Territoires (HPST) prévoit la participation des médecins libéraux à la formation initiale des internes suivant un Diplôme d'Études Spécialisées (DES), comme cela se passe pour la médecine générale. Cette loi a également donné une place aux représentants des URPS Médecins dans les Commissions de choix des internes dans chaque subdivision universitaire.

Face à la diminution du nombre de médecins s'installant en libéral, il est urgent de faire connaître les spécificités de cet exercice aux étudiants en médecine, souvent très demandeurs. Cependant, ces stages d'internes de spécialités (hors médecine générale) ne figure pas encore "officiellement" dans les maquettes de formation des DES.

  • En pédiatrie

Une expérimentation a été lancée en pédiatrie, grâce à l’action conjointe de pédiatres libéraux, de l’Association Française de Pédiatrie Ambulatoire (AFPA), de l’ARS, de l’URPS Médecins RA et des Facultés.

Une première formation de maîtres de stage a été réalisée en mars 2012. En 2015, 10 médecins pédiatres ont été formés à la maîtrise de stages : 4 à Grenoble, 3 à Lyon et 3 à St-Etienne. 13 internes à ce jour (dont 3 en cours) ont bénéficié de ces stages en ambulatoire.

Le stage est réalisé sur six mois (semestre d'internat débutant en mai ou en novembre) chez trois à quatre maîtres de stage. Il est divisé en trois parties de deux mois chacune : 1ere phase d'observation où l'interne assiste aux consultations, 2e phase de semi-autonomie où l'interne réalise les consultations avec la présence du maître de stage, et 3e phase d'autonomie où l'interne consulte seul avec son propre agenda pour les rendez-vous.
Par ailleurs, l'interne participe aux gardes d'urgences pédiatriques hospitalières et aux enseignements hospitaliers du DES de pédiatrie.

Pour cette expérimentation, l'ARS indemnise les maîtres de stage selon les mêmes conditions que la médecine générale (cf. plus haut).

  • Autres spécialités (hors médecine générale)

L'URPS Médecins AuRA tente de lancer des expérimentations en région Auvergne-Rhône-Alpes sur d'autres spécialités : la dermatologie, la psychiatrie, l'ophtalmologie... Il s'agit en particulier de convaincre les professeurs d'université d'ouvrir leurs formations à l'exercice en ambulatoire, via des stages en cabinet de ville.
Mais ces expérimentations se heurtent également au problème de l'indemnisation des maîtres de stage.

La mise en place de ces stages est soumise à différentes contraintes administratives :

  • une formation du maître de stage ;
  • un dossier avec les objectifs précis du stage ;
  • une validation par les coordonnateurs locaux de chaque spécialité.

Le praticien agréé-maître de stage contracte une assurance responsabilité professionnelle, s'il exerce une activité libérale, en signalant à son assurance sa qualité de maître de stage.

 

En savoir plus :

en établissement de soin privé

La Conférence régionale des présidents de CME des établissements privés, en collaboration avec le syndicat des internes en médecine de Lyon et l'URPS Médecins RA, ont organisé une réunion en présence de l'ARS, de la FHP et des représentants universitaires, afin de faciliter l'accueil des internes dans des établissements de soins privés.

Cette ouverture de postes vers les établissements privés est d'autant plus pertinente que certaines pratiques médicales sont peut développées dans les hôpitaux.

Modalités pour l'attribution de postes d'internes :

  • Demande d'agrément faite par le praticien "candidat maître de stage" auprès de la Commission de subdivision qui se réunit une fois par an (fin juin) en vue de l'attribution des postes pour l'année universitaire suivante.
  • Dépôt d'un dossier d'agrément entre février et juin selon le cahier des charges fixé par l'arrêté du 4 février 2011 comprenant une description précise du projet pédagogique.

En savoir plus :

Rubrique mise à jour le 7 novembre 2017

Savoir plus

Vous êtes intéressé pour devenir maître de stage ? Écrivez à l'URPS ML : urps@urps-med-aura.fr